A la base, le blues était le moyen pour les travailleurs afro-américains d'exprimer leurs émotions.
Puis la musique a évolué et on peut même la danser. On danse même le blues sur autre chose que du blues ! Pourquoi ? Simplement parce qu'exprimer l'émotion créée par une musique à son/sa partenaire c'est retrouver la même essence. Le dénominateur commun est présent ! Le blues ne se "danse" pas, il se ressent et se communique ! Il pourra vous transporter et vous faire ressentir de nouvelles émotions même si vous êtes un danseur expérimenté ! Très proche, extrêmement connectée, la danse blues est assez surprenante à appréhender mais devient rapidement additive. Au départ à peine perceptible, la sensation provoquée par cette danse devient finalement très appréciée.

Afin d'augmenter ses moyens d'expression, la danse blues s'est enrichie au cours des années de mouvements issus du hip hop, du tango et des danses latines. 

Cette danse se développe de façon continue et touche déjà toutes les grandes villes européennes... Barcelone, Paris, Rennes, Toulouse, Valence, Minsk ... toutes ont été touchées par le virus ! 

A l'origine pratiquée par les lindy hoppers, le blues est aujourd'hui parfaitement indépendant. Sa pratique décuplera votre capacité à écouter toute la substance de la musique et à exprimer tel ou tel accent afin de le  partager avec votre partenaire. Addictif on vous dit ..!

Un troisième niveau s'ouvre également dans cette danse... On adore ! 

  • Twitter Classic
Twitter
  • Facebook App Icon
Facebook
  • c-youtube
YouTube